Produits, Médias, Leaders de mouvements. Tout est valeurs de marque.

 

Credits: LCI. Image prise depuis l’article

Le mouvement des « Gilets Jaunes » en France est un événement très intéressant en matière de confiance et d’interaction avec les médias. Excellente article de LCI, « Mobilisation des gilets jaunes : « Les médias sont dans une position paradoxale » (en français) (traduction Google en anglais ici). Voici les 2 points de notre lecture :

1. Au-delà de la méfiance, de la violence.

« Évitez les médias pour vous informer » – Gilet jaune leader

Le mouvement au centre de l’actualité ne se reconnaît pas lorsqu’il regarde l’actualité. Cela crée une profonde méfiance conduisant à la confrontation et à la violence. « Entre les lives montrant la « vérité » partagés des milliers de fois, des commentaires par centaines insultant les journalistes, et même un événement proposant d' »assiéger les médias » – des regroupements devant des chaînes de télévision ».

Comment améliorer la confiance dans les médias ?

Optimisme et méthode pour une plus grande confiance dans les médias.

Dans notre billet de blog mentionné ci-dessus, nous avons traité des moyens d’améliorer la confiance dans les médias :

1/ Les journalistes pour se défendre…..
2/ améliorer avec plus de véracité, plus de transparence et moins de partialité…..
3/ avec des sources réputées et des positions vues comme moins partisanes ….
4/ avec les valeurs de la marque de leur média.

2. Faites confiance à ce en quoi les Leaders ont confiance.

« En cherchant à s’informer en ligne, les Gilets jaunes sont aussi influencés par les « messagers », qui eux-mêmes n’apprécient guère les médias. … il est difficile de « hiérarchiser ce qui est le plus déterminant, en termes de crédibilité, dans les choix du public »

« l’un des critères le plus prégnant est le conseil de pairs, c’est-à-dire de personnes en qui j’ai confiance ou me ressemblent »

D’après l’article : Un leader dit qu’il aime lire Russia Today, un autre aime quelqu’un « proche de Dieudonné (huit fois condamné en justice pour antisémitisme) ou Alain Soral (critique du capitalisme, du communautarisme, du féminisme, du sionisme) ». « Dans un flot d’informations sans hiérarchie, où un commentaire sur Facebook, un direct en vidéo ou un article d’un média ont la même valeur, toutes les vérités seraient donc bonnes à prendre. Ouvrant parfois la brèche aux théories conspirationnistes, comme on a pu s’en apercevoir tout au long des semaines écoulées. »

Nous sommes notre éducation.

Ne nous méprenons pas, nous n’essayons pas de dénigrer ce mouvement ou tout autre mouvements. Tout cela est bien tant que vous savez qui a écrit ce que vous avez lu, ce qui déterminera vos opinions, vos décisions et donc qui vous êtes. En d’autres termes, il faut savoir d’où vient l’information avant d’en faire quoi que ce soit. Réfléchir avant d’agir. Jauger avant de liker, retweeter, commenter….

C’est vrai au niveau de l’individuel, du lecteur, du contestataire, du leader d’opinion, mais c’est encore plus vrai pour les entreprises. Comment pouvez-vous prendre des décisions stratégiques – analyse/intelligence, placement d’annonces ou efforts de relations publiques – sur un contenu qui ne corresponderait pas à vos critères de confiance ??

Nous avons couvert une partie de cela dans ce billet de blog sur la confiance sur les étapes de l’éducation, les universités et les lycées.

Evolution de la confiance dans les médias au travers des étapes de l’éducation

Conclusion :

Nous sommes à un point d’inflexion critique dans la manière dont nous recevons et agissons sur nos news. Jusqu’à présent, la tendance a été à la méfiance à l’égard des médias qui poussent les lecteurs vers les réseaux sociaux. Les chiffres montrent qu’il y a encore moins de confiance dans les médias sociaux et que les chambres d’écho avec des groupes fermés peuvent être une menace pour la démocratie (France: 35% news en général vs 19% réseaux sociaux, USA: 34% news en général vs 13% réseaux sociaux). Alors, qu’est-ce qu’on fait ?

Les médias doivent être guidés par les valeurs de leur marque.

Voir le point #1 ci-dessus et plus dans ce billet de blog « Optimisme et méthode pour une plus grande confiance dans les médias« .

Les supports doivent être profilés pour être identifiés.

Oui, c’est pourquoi nous faisons TrustedOut. Nous serons en production début 2019 mais nous acceptons déjà des bêta-testeurs (intéressés ? faites-nous le savoir dès que possible).

Bien que l’identification des interlocuteurs soit obligatoire pour tout ce que vous faites avec n’importe quel contenu, TrustedOut s’est concentré, pour l’instant, sur le Business to Business avec….

AVANTAGES IMMÉDIATS POUR :

‣ Business Intelligence : Faites confiance aux décisions que vous prenez avec un contenu auquel vous faites confiance.
‣ Brand Safety : Définissez le périmètre des médias en lesquels vous avez confiance pour promouvoir votre marque.
‣ Couverture RP : Définissez et comparez différents groupes de médias par niveau de confiance.

Des questions ? Visitez notre FAQ ou contactez-nous !

Partagez sur:

Publié par

Freddy Mini

CEO & co-fondateur