Parler le Google.

Dans cet article de Wired (en anglais), Devin Nunes and the Power of Keyword Signaling, l’auteur explique comment les discours politiques peuvent être modifiés pour jouer avec les moteurs de recherche.

Parler pour Google.

Les citations utilisant une partie de ces discours réutiliseront, pour être exactes, les mots-clés optimisés pour les moteurs de recherche, tels que Google et les autres. Ces mots-clés devraient donner des résultats où le candidat et le parti politique auront de meilleurs résultats, plus élevés, à la 1ère page.

Propagande dans les pages de résultats.

Ces mots-clés, lorsqu’ils seront recherchés dans Google seront soit ceux d’un concurrent où la confusion peut être introduite, mais certains seront habituels dans un contexte ou périmés ou simplement fabriqués. Plus ils sont uniques, plus le référencement sera efficace. Rares sont les mots-clés qui, lorsqu’ils sont recherchés, renvoient peu de pages à faible inventaire où l’équipage du candidat aura une grande partie des pages prêtes.

Parler le Google.

Mieux, les mots utilisés dans un discours seront perçus comme appartenant à une orientation politique spécifique. De cette façon, le résultat est optimal :

  • Poussez le candidat
  • Poussez le point du candidat avec différenciation par rapport aux autres
  • Poussez le parti et augmentez le bipartisanisme

Le remède : Surveiller qui publie.

Obtenir des nouvelles d’un moteur de recherche est très risqué. SEO techniques expliquées ci-dessus et ici dans un post précédent :

Mots-clés (Données) Vides : Désinformations via Google et Bing.

La solution est la même que pour les entreprises : Obtenez du contenu, et donc de l’éducation, auprès de médias en qui vous avez confiance.

Votre business dépend du contenu dans lequel vous avez confiance.

Des questions? Contactez-nous !

Partagez sur:

Publié par

Freddy Mini

CEO & co-fondateur