Notre lecture des 50 grandes idées de LinkedIn pour 2019

Credits: LinkedIn

Nous avons aimé ce post de LinkedIn et voulions partager notre lecture (@X fait référence à la Grande Idée X. Les passages provenant de LinkedIn n’ont pas été traduits) :

Le désir.

A. Le désir de confiance dans les entreprises.

En payant les taxes et règlements locaux @#9. Governments will seize the opportunity to regulate Big Tech. » et @42. « Order comes to the Wild West of data collection »

Par une peur évidente des entreprises qui deviennent trop grandes « before it’s outside our control and we can’t see the consequences of it » @31. « Businesses will favor integrity over growth. »

B. Le désir de Confiance dans les échanges.

@37. « We will reach peak outrage.

In the last couple of years, public opinion has been driven by « polarized tribes, » says Willow Bay, dean of the USC Annenberg School of Communication and Journalism: “Outrage has been modified, optimized, personalized and, of course, monetized.” Outrage, like fear, is helpful in the short term but unsustainable in the long term, she says. “Many do not want to live in a state of semi-permanent outrage, they’re simply tired of it,” she adds. “And I believe increasingly, people are going to want to reclaim consensus, collaboration and shared values rather than polarizing ones.” While Bay is referring to the United States, any country where people discuss politics on social media will recognize a version of this. She points to a study by More In Common which showed that 67% of Americans did not conform to partisan ideology or had disengaged from politics. They’ve been dubbed the “exhausted majority.” »

Et, @43. « We will ask ourselves hard questions about what free speech means. », le classique  » Liberté d’expression contre diversité et inclusion  » sur lequel nous l’avons publié il y a quelques jours : « Evolution de la confiance dans les médias au travers des étapes de l’éducation« 

C. Le désir de confiance dans les marques

@45. « Brands won’t be able to stay neutral. Consumers and employees increasingly expect companies to take a position on the day’s issues and live their values… »

Ce besoin de partage et de défense des valeurs de la Marque est en ligne avec le rôle des Marques tel qu’expliqué et appliqué par Edward Bernays.

Bien sûr, les marques s’appliquent aux marques des médias et donc la nécessité de les profiler pour construire votre périmètre de confiance, indispensable pour nourrir vos outils d’analyses et assurer votre brand safety. C’est la mission de TrustedOut.

Le besoin.

Le besoin d’IA.

@#7. « AI will be in every industry and every job ». Bien sûr, nous sommes d’accord. Nous utilisons l’IA pour éviter les limitations physiques humaines et les préjugés.

Une autre façon de le dire est que nous croyons que l’IA est un élément du désir de confiance.

Le besoin d’éthique en IA.

Nous sommes conscients du risque d’une IA frauduleuse et orientée. IBM a lancé un outil pour détecter les biais dans l’IA, l’excellent « Weapons of Math Destruction » (PDF ici) et beaucoup plus…. C’est pourquoi la transparence de notre IA est clé pour nous, nous n’aurons pas d’entrées humaines donc tout peut être expliqué, rien ne sera éditorialisé, aucun jugement, juste des collections et des classifications assistées par machine.

C’est aussi la raison pour laquelle nous avons été très fiers d’être finalistes lors du récent événement « The Robot of the Year« , consacré à l’Ethic AI.

Rappel : Nous nous concentrons uniquement sur le profilage des médias et ne faisons pas de vérification d’article, ni de notation des auteurs (Question #4 dans notre FAQ).

Partagez sur:

Publié par

Freddy Mini

CEO & co-fondateur