Médias : Contribuer à la polarisation ET refléter la polarisation.

Aux USA, 12 des 15 marques les plus polarisantes sur le plan politique cette année sont des Médias.

Merci à cet article (en anglais) de MediaConsult, Media Companies Dominate Most Divisive Brands List, and It Keeps Getting Worse, pour ce tableau :

Copyrights: MediaConsult

« Les démocrates pensent que les médias sont plus importants et ont fait croire aux républicains qu’ils étaient plus partiaux. »

Cette citation de Matt Grossman, professeur agrégé de sciences politiques à la Michigan State University, illustre, par exemple, la différence entre les républicains et les démocrates pour CNN, par exemple, était de 66 points de pourcentage l’an dernier. Il a augmenté de 14 points à 80 cette année, en raison d’une baisse de 12 points de la favorabilité nette parmi les républicains, passant de moins 13 à moins 25. Les républicains avaient des opinions plus négatives que les démocrates sur tous les médias de la liste, à l’exception de Fox News.

Polarisation : Contribution et Reflexion.

Joe Barone, associé directeur de Brand Safety Americas pour GroupM, déclare : « D’une certaine manière, cela corrobore vraiment le discours de l’industrie en ce moment,….. Le récit est que nous vivons dans un monde polarisé et que les médias contribuent tous deux à la polarisation et reflètent cette polarisation. »

La polarisation est bonne pour les affaires (des médias)….

…les principaux médias qui ont adopté une position plus conflictuelle à l’égard de Trump depuis son élection, les affaires ont été bonnes. L’audience des trois principaux réseaux câblés – CNN, Fox News et MSNBC – a augmenté en 2018, selon une analyse des données de Comscore effectuée par le Pew Research Center.

… mais mauvaise pour la crédibilité (des médias).

La perception de la crédibilité des médias a diminué depuis 2016, selon l’analyse de Morning Consult, largement alimentée par les attitudes républicaines. Les démocrates et les républicains ont également tendance à faire confiance aux manchettes des médias que la société considère plus proches de leur idéologie, bien que cela change selon le sujet.

Vous devez donc connaître le profil des médias que vous utilisez.

Dans notre Business Case #1, Orientation du Contenu, nous démontrons comment l’orientation du contenu peut déformer les idées qui se dégagent de votre outil d’analyse.

Les mêmes analyses ont été effectuées à l’aide du même outil d’analyse, Netvibes, sur l’ensemble du Corpus (la colonne Tous) et une par aile politique (Sources : événements BPI).
Mesurer le niveau d’orientation politique de votre Corpus vous permettra d’orienter votre lecture de vos outils d’analyse et donc de ce que vous en faites.

Cliquez pour decouvrir le business case

Oui, les orientations politiques influent sur vos analyses (et donc sur la manière dont vous prenez vos décisions).

D’après les résultats d’analyse ci-dessus, lorsqu’il s’agit de l’IA, les médias orientés vers la gauche sont plus négatifs, ressentent une influence étrangère de la Silicon Valley et de la Chine, et ne lient pas l’IA aux smartphones.
Les publications de droite sont beaucoup moins négatives, sensibles au développement local et lient uniquement ce sujet à l’iPhone (vs toutes les publications liées à la fois à l’android et à l’iphone).
Conclusion : Les efforts de relations publiques devraient insister sur le développement local des voitures ACME, la réassurance, le confort sur le fait que l’IA est un avantage et non une menace et n’a aucun lien avec les smartphones, leur utilisation ou leur propriété.

Vous avez des Questions ?
Contactez-nous !

Partagez sur:

Publié par

Freddy Mini

CEO & co-fondateur