L’Open Web est-il en danger ?

Dans ce billet, nous partagerons nos conclusions d’un article récent de l’AdAge : OPINION: THE CLOSED NATURE OF THE OPEN WEB

« Peu sont devenus les gardiens du plus grand nombre, à la fois en termes d’information et de publicité… »

Nous vous recommandons fortement de lire l’article, mais passons directement à l’opinion exposée aujourd’hui : « Pour l’instant, le petit nombre est devenu le gardien du plus grand nombre, tant sur le plan de l’information que sur celui de la publicité. Du point de vue de l’information, on a sonné l’alarme et les acteurs de Washington ont commencé à discuter sérieusement d’une éventuelle rupture de la grande technologie. Où sont les alarmes du côté de la publicité ? »

Pour ce qui est de l’information, nous sommes d’accord,

Comme nous l’avons écrit dans des posts précédents :

Sauver le journalisme. [mis à jour le 19 février 2019]

Confiance, médias et démocratie

Pour la partie publicité : Ne mettez pas tous vos oeufs publicitaires dans les mêmes paniers des réseaux sociaux.

Nous avons été sensibles à 3 arguments :

« ….récompenser les contenus préjudiciables tout en diminuant le financement du journalisme de qualité. »

« Le ravitaillement d’environnements dangereux.
Lorsque la publicité est diffusée sur les principales plateformes technologiques, les annonceurs accordent la même valeur à tous les contenus, qu’il s’agisse de journalisme de haute qualité ou d’éditoriaux générés par les utilisateurs. Ce faisant, ils alimentent les moments dangereux qu’ils tentent d’éviter. L’ironie, c’est que beaucoup d’annonceurs ne sont prêts qu’à mettre en pause leurs dépenses sur YouTube, mais ils élimineront complètement la publicité autour d’un contenu d’information de qualité – récompensant les contenus nuisibles tout en diminuant le financement pour un journalisme de qualité. »

Le contexte d’un réseau social est-il le plus approprié pour votre message de marque ?

« Le contexte approprié.
Si vous ne faites de la publicité que sur Facebook (ou Google, Amazon, etc.), alors vous n’atteignez un public que lorsqu’il est dans son état d’esprit Facebook (ou Google, Amazon, etc.). Et ce n’est peut-être pas l’état d’esprit le plus propice à votre message et à vos objectifs. Sur le web ouvert, les annonceurs peuvent cibler leurs publicités non seulement par public, mais aussi autour d’un contenu pertinent et de grande valeur qui met un halo autour de leurs marques. Tout simplement, la publicité contextuelle fonctionne. Lorsque les consommateurs voient des messages qui sont pertinents à leurs intérêts, au moment où ils s’y adonnent, ces messages sont beaucoup plus susceptibles d’avoir de la résonance. »

Valoriser l’engagement social par rapport à l’engagement de la marque.

« Valeur négative de la marque
Le design même de ces plates-formes est destiné à dépouiller la marque. Les gens ne disent pas : « J’ai vu une pub GM. » Ils disent : « J’ai vu une pub sur Facebook. » Le plus grand tour de passe-passe de ces plates-formes a été d’amener les OCM à privilégier l’engagement social par rapport à l’engagement de la marque. C’est exactement le contraire de ce que la publicité est censée accomplir. »

Vérification du profile de la source.
Selon notre Taxonomie, AdAge est :

Spécialisé en:
General › Economy And Enterprise › Marketing
Industries › Information And Communication › Online Media
Industries › Manufacturing And Retail › Consumer Goods
People › Entertainment And Leisure › TV And Video And WebTV
People › Lifestyle › Food And Beverage

Qu’en pensez-vous ?

Partagez sur:

Publié par

Freddy Mini

CEO & co-fondateur