Les gens ont transféré leur confiance dans les relations qui sont sous leur contrôle.

Seulement 1 sur 5 croit que le système fonctionne, et 1 sur 2 pense le contraire.

Dans cet article, Why The Most Trusted Brands Will Also Be The Most Successful, Which-50 Media écrit : « Selon les auteurs (2019 Global Edelman Trust Index), « la confiance a profondément changé au cours de l’année écoulée – les gens ont déplacé leur confiance vers les relations qui sont sous leur contrôle. En effet, l’étude a révélé un désir urgent de changement. « Tous les[clients] partagent un désir urgent de changement. Seulement un sur cinq estime que le système fonctionne pour eux, et près de la moitié de la population croit que le système ne fonctionne pas pour eux. »

Pourquoi ? Méfiance croissante à l’égard des médias et du gouvernement.

La méfiance existe, tant dans les médias que dans les gouvernements, tant en Europe qu’aux États-Unis.

Méfiance à l’égard des médias motivée par la méfiance à l’égard du gouvernement.

Rappel : Les clients/lecteurs créditent de plus de valeur les marques dans lesquelles ils ont confiance pour faire ce qu’il faut pour eux.

1/ Preuve : 50 % plus de confiance dans les médias utilisés que dans les médias en général.

Si la méfiance est générale, la définition de la confiance est personnelle.

2/ Point : La confiance du consommateur/lecteur fait la valeur de la marque.

La confiance des consommateurs est un élément vital et clé de différenciation pour les éditeurs

3/ Attention : Les placements publicitaires douteux ont un impact négatif sur les valeurs de la marque.

Brand Safety Violations : Les consommateurs questionnent les motivations de la marque.

Conclusion : Les Marketers doivent analyser et whitelister les sites dans lesquels ils font confiance.

Rendre l’Intelligence Sociale crédible et plus pertinente.

Pouvez-vous prendre des décisions stratégiques sur des analyses douteuses ?

Résoudre la Brand Safety avec des Listes Blanches opérées par IA.

Souhaitez-vousmettre votre marque en péril ?

Des questions ? Contactez-nous !

Ajout de la sensibilité aux nouvelles dans notre taxonomie.

Classification taxonomique sur différentes périodes pour CNN Politics.

Brand Safety 2.0 porte sur les valeurs de la marque.

Comme nous l’écrivions dans notre article précédent : « Brand Safety 1.0 portait sur les mots-clés toxiques, 2.0 ajoute des valeurs de marque. »

Les valeurs de la marque sont tangibles. Il doit en être de même pour le profilage des médias.

Pour évaluer les valeurs de la marque, qui sont faites de perceptions tangibles, les marques d’éditeurs correspondantes doivent être profilées avec la classification du contenu, en utilisant l’IA pour être impartiales, universelles et toujours à jour.

Notre taxonomie basée sur l’intelligence artificielle et le traitement massif des données permettent déjà une taxonomie universelle ET une expertise approfondie…..

Nous avons présenté, dans des articles précédents, notre taxonomie universelle et sa vision de l’ADN : « Les profils médiatiques sont la clé de la Business Intelligence et de la Publicité.

… nous annonçons aujourd’hui la news-sensitivity en taxonomie !

En jouant avec les périodes de temps du passé, de la semaine passée, du mois passé, du trimestre passé, nous sommes maintenant capables de classer en conséquence notre classement et donc, ici, notre taxonomie.

En d’autres termes, en fonction du projet de marketing et des valeurs de la marque, TrustedOut sera en mesure de fournir des médias sensibles aux nouvelles ou stables.

Pas d’interface encore, mais nous n’avons pas pu le garder pour nous, voici à quoi ressemble CNN – Politique depuis une semaine, un mois et un trimestre.

Une lecture rapide est :

International :

… disparaît du top 5 sur la période du dernier trimestre (-90 jours). C’est peut-être dû à l’Iran et à la guerre commerciale/aux affaires mexicaines. La profondeur diminue également avec le temps.

Parti politique :

… diminue avec le temps.

La défense devient civile avec le temps et l’éducation et les LGBTQ sont très sensibles aux nouvelles. Disparaissent avec le temps.

Nouvelle interface utilisateur et nouvelle killer-fonction à venir…..

Nous inclurons la news-sensitivity dans la définition du Corpus et, teasant encore une fois, nous dévoilerons une killer-fonctionnalité en utilisant cette toute nouvelle et unique capacité,

Restez à l’écoute.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez une question !

 

Brand Safety 1.0 portait sur les mots-clés toxiques, 2.0 ajoute des valeurs de marque.

Image result for white list

Remettre en question la définition de la Brand Safety.

Dans cet article, Marketing Dive écrit « Tandis que l’industrie se met d’accord sur ce que signifie la sécurité des marques, les entreprises trouvent de nouvelles façons de définir l’idée en fonction de leurs valeurs individuelles » et continue :

« La Brand Safety est un concept très nuancé, en grande partie parce que chaque marque a une vision unique de ce qui constitue un placement publicitaire sûr. »

Nous ne pourrions pas être plus d’accord !

L’article ajoutent 2 cas intéressants :

« La définition du contenu controversé diffère également d’une marque à l’autre, comme l’illustre la décision de Nike de présenter Colin Kaepernick dans sa campagne du 30e anniversaire l’an dernier. Cette décision controversée a été bénéfique pour Nike car les actions de l’ancien quarterback de San Francisco 49ers s’alignent sur les valeurs progressistes de la marque, comme en témoigne le slogan de la campagne « Believe in something ». Même si cela signifie tout sacrifier. » Une marque aux valeurs plus traditionalistes ou conservatrices éviterait le contenu relatif à une vedette sportive controversée de peur de nuire à sa réputation.

De même, une marque comme Dick’s Sporting Goods, qui a pris une position forte dans le débat national sur les armes à feu après la fusillade de Parkland, ne voudrait pas être associée à des contenus en ligne concernant la violence ou les fusillades. Toutefois, les détaillants rivaux qui ont un point de vue différent sur le débat sur les armes à feu peuvent accueillir favorablement un placement à côté d’un reportage sur les crimes commis avec une arme à feu pour renforcer le besoin de leurs produits. En fin de compte, la définition et l’exécution de la sécurité d’une marque consistent à être intentionnel et à agir en fonction de la vision et des valeurs uniques d’une marque. Ce sera inévitablement différent pour chaque entreprise. »

Brand Safety 2.0 porte sur les valeurs de la marque.

Brand Safety 1.0 consistait à protéger la marque au niveau du contenu avec une requête faite de mots  » indispensables d’avoir  » et les mots  » indispensables de ne pas avoir ».

L’intelligence tangible basé sur les sources.

Brand Safety 2.0 concerne les valeurs de la marque de l’éditeur pour être en ligne avec les valeurs de la marque de l’annonceur. Cela est tangible et nécessite des évaluations.

Ces évaluations doivent être impartiales, universelles et toujours à jour. Et pour ne pas être trop limitatif, il faut être grand et couvrir largement un marché souhaité. Par conséquent, seul l’IA, l’apprentissage machine peut fournir et maintenir ce service. Aucune cure humaine ne peut et ne doit faire.

On l’appelle Corpus Intelligence. Le Corpus représentant l’ensemble des matériaux utilisés pour un projet : analytique, marketing, relations publiques….

En fournissant un contenu de confiance souhaité et défini par l’utilisateur, Corpus Intelligence est le complément indispensable à tout élément de contenu, tel que l’intelligence sociale (pour alimenter des produits comme Digimind, Synthesio, IBM Watson…) et la liste blanche de publicité en ligne (pour alimenter les pupitres de négociation, les plateformes de diffusion publicitaire…).

Un exemple ? Prenons MarketingDive.com

Demandons à TrustedOut comment Marketing Dive est perçu pour évaluer quelles valeurs de marque chez les annonceurs seront compatibles ? Voici les classifications taxonomiques :

  • Top Categories
    General › Economy And Enterprise
    General › Economy And Enterprise › Marketing
    General › Economy And Enterprise › Advertising
    Industries › Information And Communication › Online Media
  • Specialized
    People › Lifestyle › Food And Beverage
    General › Tech › Digital Tech
  • Spotted as
    Fake News › No

Par conséquent, si votre marque a des valeurs correspondant à ce qui précède, MarketingDive.com sera dans la whitelist que TrustedOut construira pour vous et alimentera votre plateforme de diffusion publicitaire. Votre requête programmatique s’effectuera à l’intérieur de cette whitelist.

Les listes blanches et les requêtes programmatiques, ensemble, rendent votre marque totalement sûre.

Des questions ? Contactez-nous !

 

« Il faut 20 ans pour se construire une réputation et 5 minutes pour la ruiner…

… si vous y pensez, vous ferez les choses différemment » – Warren Buffett

La citation de Warren Buffett s’applique directement à Brand Safety.

Dans cet article de Which-50 Media, « Three Simple Steps For Implementing Programmatic Brand Safety« , Which-50 Media écrit :

« L’adoption rapide d’un marketing omnicanal exécuté par le biais de l’achat d’espaces publicitaires a mis en évidence les défis de la sécurité de la marque, de la fraude publicitaire et de la visibilité… Elle a également mis l’industrie de la publicité programmatique à l’épreuve, ce qui a incité les grandes agences de presse et les grandes marques, principalement du Royaume-Uni et des États-Unis, à suspendre leur publicité sur Google, d’innombrables annonceurs emboitant rapidement le pas ».

Publicité des annonceurs à afficher à coté des contenus alignés sur les valeurs de leurs marques et celles de leurs clients.

Oui, nous sommes d’accord avec Which-50 quand ils disent : « Au niveau de l’annonceur, cela a incité les marques à s’interroger sur la manière dont elles pouvaient s’assurer que leurs publicités d’affichage s’alignaient sur le contenu publié qui correspondait à la fois aux valeurs de leur marque et de leurs clients.

Pour ce faire, Which-50 liste 3 étapes : Définir la sécurité de la marque programmatique, les listes blanches et noires et le marché privé. Sur ce point, nous pensons que 2 et 3 peuvent être combinés avec une plus grande capacité de Whitelisting. Donc, 2 parties. Vraiment :

Fixer à la fois l’intangible et le tangible.

L’intelligence intangible basée sur des mots-clés.

La marque, pour être protégée au niveau du contenu, utilise de requêtes pour s’assurer que les mots-clés sont bien ceux qui sont indispensables et ceux qui ne le sont pas.

Exemple : une compagnie aérienne ne voudra pas être à proximité d’un crash aérien. Une requête avec des mots-clés indésirables liés à des crashs d’avions éliminera ces pages. C’est l’étape 1 de Which-50. Nous sommes d’accord.

L’intelligence tangible basée sur les sources.

La deuxième partie est l’alignement des valeurs de la marque de l’éditeur avec les valeurs de la marque de l’annonceur. Ceci est tangible et nécessite des évaluations.

Ces évaluations doivent être impartiales, universelles et toujours à jour. Et pour ne pas être trop limitatif, il faut être grand et couvrir largement un marché souhaité. Par conséquent, seul l’IA, l’apprentissage machine, peut fournir et maintenir ce service. Aucune curation humaine ne peut et ne doit faire.

Dans notre exemple ci-dessus, la compagnie aérienne pourrait être très haut de gamme et ne vouloir apparaître que dans des publications haut de gamme sur le mode de vie ou, à l’inverse, cibler des catégories populaires. Elle voudra peut-être aussi s’adresser à un type de profil particulier, comme les personnes intéressées par des publications spécialisées dans le Légal ou une industrie telle que l’Automotive….

Nous appelons cela la Corpus Intelligence. Le Corpus représentant l’ensemble des matériaux utilisés pour un projet : analytique, marketing, relations publiques….

En fournissant un contenu de confiance souhaité et défini par l’utilisateur, la Corpus Intelligence est le complément indispensable à toute algorithme traitant du contenu, tel que l’intelligence sociale (pour alimenter des produits comme Digimind, Synthesio, IBM Watson…) et les listes blanches de la publicité en ligne (pour alimenter les pupitres de négociation, les plateformes de diffusion publicitaire…).

Résoudre la Brand Safety avec des Listes Blanches opérées par IA.

Souhaitez-vousmettre votre marque en péril ?

Des questions ? Contactez-nous !

 

 

« C’est une bonne affaire, où tu écris pour eux. » [mise à jour]

Credits: pexels.comCredits: pixels.com

$4,700,000,000,000 réalisés par Google auprès de l’industrie de l’information en 2018.

L’étude, qui contient des analyses réalisées par des experts du cabinet de conseil en stratégie et en économie, Keystone Strategy, publiée par News Media Alliance, et relayée par le New York Times affirme que Google a reçu des revenus estimés à 4,7 milliards de dollars en 2018 grâce à l’exploration et au scrapping du contenu des éditeurs de news – sans payer les éditeurs pour cette utilisation.

La quantité de news dans les résultats de recherche Google varie de 16 à 40%. Le trafic vers les éditeurs de news a augmenté de 25%.

Selon le rapport, depuis janvier 2017, le trafic de Google Search vers les sites des éditeurs de nouvelles a augmenté de plus de 25 % pour atteindre environ 1,6 milliard de visites par semaine en janvier 2018.

Correspondant au déplacement des consommateurs de news vers Google.

Les news deviennent de plus en plus importantes pour Google.

2 conséquences :

1/ Sauver les news et le journalisme sont d’intérêt mutuel.

Google et facebook représentent 80% du marché publicitaire. Plus tôt cette année, nous avons écrit ce billet.https://trustedout.com/fr/blog/sauver-le-journalisme/

Sauver le journalisme. [mis à jour le 19 février 2019]

2/ Profiler les médias est encore crucial.

Google Search ou Google News peuvent vous envoyer vers des éditeurs qui ne correspondent pas à votre définition de confiance.

TrustedOut n’est pas, à ce stade, une offre B2C mais pour le B2B, les professionnels du marketing doivent, encore plus sérieusement, faire leur analyse et sélectionner leurs listes blanches de leurs campagnes publicitaires dans leur sélection de confiance et, surtout, ne pas être influencés par Google Search, ni Google News. Nous avons tirer notre nom de cette conclusion :

« If it’s not trusted in, it can not be trusted out. »

Rendre l’Intelligence Sociale crédible et plus pertinente.

Pouvez-vous prendre des décisions stratégiques sur des analyses douteuses ?

Résoudre la Brand Safety avec des Listes Blanches opérées par IA.

Souhaitez-vousmettre votre marque en péril ?

[mise à jour] Dépendance à Google?

CCN is Shutting Down after Google’s June 2019 Core Update

Des questions ? Contactez-nous !

Brand Safety Violations : Les consommateurs questionnent les motivations de la marque.

Vous vous demandez ce qu’une violation de la sécurité d’une marque signifie pour vos clients ou prospects ? Cet article de Marketing Dive explique :

Selon une étude, les consommateurs croient que les marques placent intentionnellement des publicités dans des environnements dangereux.

Pourquoi ?

Les gens croient que les annonceurs ont choisi l’endroit où leurs annonces seront placées.

« Quand les gens voient des publicités en ligne, ils supposent que l’annonceur a choisi cet endroit intentionnellement. Mais ce n’est généralement pas le cas. Même si les organisations choisissent rarement l’endroit où les publicités Web apparaissent, les publicités jumelées à ce que vos membres peuvent considérer comme un contenu inapproprié peuvent avoir un impact désagréable sur la marque de votre association, selon Daniel Avital, directeur de la stratégie chez CHEQ, une firme de sécurité et de protection des marques « , explique cet article sur AssociationsNow.

« 75 % des entreprises déclarent être exposées aux problèmes de sécurité des marques, mais seulement 26 % d’entre elles ont pris des mesures, et 15 % n’ont pas du tout ajusté leur stratégie. » – MarketingDive

« Soixante-quinze pour cent des entreprises déclarent avoir été exposées à des problèmes de sécurité des marques, mais seulement 26 % d’entre elles ont pris des mesures, et 15 % n’ont pas du tout ajusté leurs stratégies, selon une étude réalisée par GumGum and Custom. Une autre étude de Sizmek a révélé que quatre marques sur dix déclarent diffuser des publicités sur des sites Web peu sûrs, mais 64 % trouvent qu’il est difficile de mettre en œuvre une stratégie de sécurité de marque efficace, et 64 % pensent que la sécurité de marque peut avoir un impact négatif sur la rapidité avec laquelle une campagne s’optimise. »

« La liste blanche (whitelisting), qui ne permet de placer des annonces que dans des environnements approuvés, est peut-être la meilleure assurance de sécurité de la marque. » – AdWeek

Mais, comme l’ajoute Marketing Dive : « Une solution simple consiste pour les associations à mettre certains sites Web sur liste noire, de sorte que les publicités ne puissent pas y apparaître, puis à mettre sur liste blanche les sites qu’elles considèrent sûrs. Bien que ce soit mieux qu’une approche qui ne prend aucune précaution, Avital dit que de nouveaux sites peuvent toujours apparaître qui ne sont pas sur la liste noire. Et la liste blanche limite sévèrement les sites sur lesquels les publicités peuvent apparaître, ce qui signifie que les organisations peuvent ne pas atteindre les gens qu’elles voudraient. »

La solution : Liste blanche de la base de données des médias profilés par IA de TrustedOut. Sûre, importante, impartiale, universelle, toujours à jour :

A lire sur ce sujet :

Les profils médiatiques sont la clé de la Business Intelligence et de la Publicité. [mise à jour]

Des questions ? Dites-nous !

 

 

54,6 % des Marketeurs Américains ont revus les relations avec leurs agences en raison de la Brand Satefy.

Credits: eMarketer

Le dilemme de la sécurité des marques (Brand Safety).

Dans son rapport, eMarketing écrit : « Pratiquement toutes les marques modifient leur mode de fonctionnement dans les médias numériques pour être plus sûres à l’avenir. Cela inclut d’exiger plus de transparence et d’investir plus d’argent publicitaire dans des environnements de qualité. »

Nous ne pourrions pas être plus d’accord.

TrustedOut propose d’améliorer la sécurité de la marque grâce à sa liste blanche AI-Operated Whitelisting.

Des questions ? Contactez-nous !

 

TrustedOut en 1-page.

Les « 1-pagers » sont très populaires. Tout en une seule page. Voici la nôtre :

TrustedOut:
Une base de données de Medias
profilés par Intelligence Artificielle.

”Pour la Business Intelligence et la Brand Safety,
ce qui n’est pas sûr à l’entrée, ne peut pas être sûr à la sortie”

Des questions ? Dites-nous !