Analyses sur médias sociaux et traditionnels.


Sont-ils comparables ? opposés ? Un est-il déjà terminé ?

Oui, les médias sociaux ont changé et continuent de changer la Business Intelligence. Mais, bien que les médias sociaux soient certainement plus récents que les médias traditionnels, cela signifie-t-il que l’un doit être considéré et non l’autre ?

Comment les médias sociaux et les médias traditionnels se comparent-ils ?

Selon Wikipédia : « Les médias sociaux fonctionnent dans un système de transmission dialogique (de nombreuses sources à de nombreux récepteurs)[6], contrairement aux médias traditionnels qui fonctionnent selon un modèle de transmission monologique (une source à plusieurs récepteurs). »

Nous sommes d’accord.

Monitoring et Listening s’appliquent, à la fois, aux médias sociaux et traditionnels.

« [Social Monitoring] consiste à identifier et à répondre aux mentions de marques individuelles sur les médias sociaux. [Social Listening], d’autre part, consiste à recueillir des données à partir de ces mentions sociales et de conversations plus larges avec les clients, et à en tirer des idées pour que vous puissiez prendre de meilleures décisions pour vos clients…. [Social Monitoring] est réactif. … où [Social Listening], qui est proactive,… permet aux marques de prendre ces interactions à court terme et de les construire pour glaner des idées pour une stratégie à long terme. … Grâce à [Social Listening], vous pouvez également déceler les tendances dans votre industrie, vos concurrents et les expériences des consommateurs. Vous pouvez alors effectuer les changements nécessaires pour rester en tête de la courbe et satisfaire vos clients. » – Sprinklr

Nous sommes d’accord. Pour les deux. Monitoring et Listening s’appliquent aux médias sociaux et traditionnels. La surveillance est la partie PR/Alerte et l’écoute est la partie Intelligence/Analytique. En fait, le post de Sprinklr continue avec des métaphores :

« Il y a beaucoup de métaphores que vous pouvez utiliser pour rendre cette distinction plus claire. La surveillance sociale, c’est les arbres ; l’écoute sociale, c’est la forêt. La surveillance sociale, ce sont les pixels ; l’écoute sociale, c’est l’image. La surveillance sociale est le remède ; l’écoute sociale vous aide à trouver le remède. »

Nous sommes à nouveau d’accord. Toutes ces métaphores s’appliquent aux médias sociaux et traditionnels.

L’analyse des médias sociaux et l’analyse des médias traditionnels sont toutes deux obligatoires.

De la Public Relations Society of America (PRSA) : « Par conséquent, penser aux deux (sociale et traditionnelle) comme des étapes dans la recherche, la conversion et le maintien des clients semble être un changement de mentalité que nous devons tous faire. Cela s’est déjà avéré vrai… les tactiques les plus intelligentes de la publicité, des relations publiques, du marketing et de l’éditorial ensemble, quel que soit le type de média. Essentiellement, les[clients] fusionnent le social et le traditionnel plutôt que d’y penser séparément. » – Le groupe Digital Research and Analytics, un sous-ensemble de Ketchum

Le besoin obligatoire de sélectionner les profiles de ce que vous analysez.

De la même façon que vous voulez comprendre qui parle dans l’écoute des médias sociaux, vous devez sélectionner les profiles des médias traditionnels que vous analysez pour comprendre qui parle.

L’Intelligence à l’entrée produit l’Intelligence Out.

Ne pas connaître le profil du média que vous utilisez pour vos analyses signifie ne pas savoir ce qui sort de vos outils d’analyse.

En d’autres termes, ne pas profiler ce que vous utilisez pour alimenter vos outils signifie que vous perdez totalement votre temps et votre argent.

Tous les processus d’intelligence sont faits ou brisés par la qualité de ce qui les alimente.

Seriez-vous digne de confiance et prendriez-vous des décisions fondées sur un sondage dans lequel vous ne faites pas confiance à l’échantillon utilisé pour ce sondage ? (Voici la page wikipedia sur la méthodologie d’enquête expliquant l’échantillonnage) et donc….

Corpus Intelligence rend l’Intelligence digne de confiance.

Aperçu complet de TrustedOut | Analyses de rentabilisation : Orientations du contenu | Impact des mesures médiatiques | Comparaisons par pays

Coulisses: le Business Case #3: Comparaisons entre pays

Pour poursuivre sur nos Coulisses de Business Cases avec ce 3ème exemple, nous n’avions pas les mêmes questions avec le champ « Pays » que nous avions avec « Out of Digital« . Les filtres pays sont évidents, en particulier pour les spécialistes du marketing, mais ce à quoi ils ne s’attendaient pas, c’est à quel point ce serait révélateur.

Importer un Corpus existant dans TrustedOut.

Comparer les pays dans un même Corpus.

Pour découvrir les pays ont des profils très différents en particulier, leurs taxonomies.

Comparer des pommes avec des pommes.

Pour éviter de comparer la culture, la politique et le divertissement avec les affaires, la société et la technologie, TrustedOut peut aligner ces deux pays et vous faire comparer… des pommes avec des pommes.

Lire le business case complet

Coulisses: le Business Case #2: Impact des métriques de médias

Notre équipe de contenu a travaillé très dur pour définir ce que nous espérons être « la base de données la plus complète et la plus parfaitement profilée de médias, et sélectionner tous les champs nécessaires avec une taxonomie toujours réactive. Bien sûr, il s’agit d’un processus continu, et à ce jour…..

Nous avons 66 champs et 450 catégories.

En permanence, nous nous sommes demandé à quel point il serait judicieux de décider d’ajouter un nouveau champ.

« Out of digital » est un domaine qui rassemble tous les supports au-delà de l’online pour un média, tel que le papier, la radio, la télévision……

Maintenant, la question est : Est-ce pertinent ? ou pour l’objectif de TrustedOut…..

Les Pure Players ont-ils un impact sur vos analyses ?

Nous avons utilisé notre Corpus Analytics sur le Corpus des événements de la BPI :

Et avons fait un A/B test, tous les médias vs Pure Players seulement, avec 2 versions d’un Corpus utilisant le même outils d’analyse, ici Netvibes, et arriver à la conclusion :

Oui, Pure Players influencent vos analyses.

Nous avons donc, bien sur, gardé « Out of digital » pour la Corpus Intelligence de TrustedOut et maintenant notre IA continue de la mettre à jour à tout moment.

Continuez à lire le Business Case ….

Corpus Intelligence sur vos corpus existant

Aujourd’hui votre société utilise des outils de sémantique analytique pour comprendre ce qui se dit dans une masse de contenu. Les sources de ces contenus constituent votre ou vos corpus. Mais savez vous vraiment ce que vous donnez a manger a vos outils d’analyse? L’import de ces corpus dans TrustedOut va vous aider a répondre a cette question.

Prenons pour exemple 2 corpus utilisés pour comparer deux pays, la France et les Etats-Unis. Demandons a TrustedOut si vous comparez vraiment des pommes avec des pommes.

Maintenant, cliquons sur “Corpus analytics” pour découvrir …

… que la catégorie #1 aux USA est “Cultures & Arts” alors qu’en France c’est “Business”.

Cliquez ici pour lire ce cas client en intégralité