Brand Safety Violations : Les consommateurs questionnent les motivations de la marque.

Vous vous demandez ce qu’une violation de la sécurité d’une marque signifie pour vos clients ou prospects ? Cet article de Marketing Dive explique :

Selon une étude, les consommateurs croient que les marques placent intentionnellement des publicités dans des environnements dangereux.

Pourquoi ?

Les gens croient que les annonceurs ont choisi l’endroit où leurs annonces seront placées.

« Quand les gens voient des publicités en ligne, ils supposent que l’annonceur a choisi cet endroit intentionnellement. Mais ce n’est généralement pas le cas. Même si les organisations choisissent rarement l’endroit où les publicités Web apparaissent, les publicités jumelées à ce que vos membres peuvent considérer comme un contenu inapproprié peuvent avoir un impact désagréable sur la marque de votre association, selon Daniel Avital, directeur de la stratégie chez CHEQ, une firme de sécurité et de protection des marques « , explique cet article sur AssociationsNow.

« 75 % des entreprises déclarent être exposées aux problèmes de sécurité des marques, mais seulement 26 % d’entre elles ont pris des mesures, et 15 % n’ont pas du tout ajusté leur stratégie. » – MarketingDive

« Soixante-quinze pour cent des entreprises déclarent avoir été exposées à des problèmes de sécurité des marques, mais seulement 26 % d’entre elles ont pris des mesures, et 15 % n’ont pas du tout ajusté leurs stratégies, selon une étude réalisée par GumGum and Custom. Une autre étude de Sizmek a révélé que quatre marques sur dix déclarent diffuser des publicités sur des sites Web peu sûrs, mais 64 % trouvent qu’il est difficile de mettre en œuvre une stratégie de sécurité de marque efficace, et 64 % pensent que la sécurité de marque peut avoir un impact négatif sur la rapidité avec laquelle une campagne s’optimise. »

« La liste blanche (whitelisting), qui ne permet de placer des annonces que dans des environnements approuvés, est peut-être la meilleure assurance de sécurité de la marque. » – AdWeek

Mais, comme l’ajoute Marketing Dive : « Une solution simple consiste pour les associations à mettre certains sites Web sur liste noire, de sorte que les publicités ne puissent pas y apparaître, puis à mettre sur liste blanche les sites qu’elles considèrent sûrs. Bien que ce soit mieux qu’une approche qui ne prend aucune précaution, Avital dit que de nouveaux sites peuvent toujours apparaître qui ne sont pas sur la liste noire. Et la liste blanche limite sévèrement les sites sur lesquels les publicités peuvent apparaître, ce qui signifie que les organisations peuvent ne pas atteindre les gens qu’elles voudraient. »

La solution : Liste blanche de la base de données des médias profilés par IA de TrustedOut. Sûre, importante, impartiale, universelle, toujours à jour :

A lire sur ce sujet :

Les profils médiatiques sont la clé de la Business Intelligence et de la Publicité. [mise à jour]

Des questions ? Dites-nous !

 

 

Partagez sur:

Publié par

Freddy Mini

CEO & co-fondateur