Attention à la différence de confiance entre hommes et femmes.

Credits: Gender and Trust 2019-EdelmanNous vous encourageons fortement à lire le rapport 2019 d’Edelman sur le genre et la confiance. Voici nos conclusions, du point de vue de TrustOut, bien sûr. [traduction utilisant deepl.com]

Les femmes ont moins confiance que les hommes. En affaires, mais aussi dans les médias.

« Comme le montre le tableau ci-dessus, dans toutes les catégories, les femmes font moins confiance que les hommes. Ouvrez le rapport d’Elelman pour rechercher des données pour des pays spécifiques. Comme nous avons beaucoup de lecteurs français, un tease: en France l’écart est moins important qu’aux États-Unis. »

+22 % d’engagement dans les news parmi les femmes.

Edelman écrit : « Les opportunités abondent également pour les entreprises qui cherchent à impliquer les femmes dans leur actualité. Cette année, l’engagement médiatique des femmes a fait un bond de 22 points. C’est un changement profond »

Plus d’un tiers amplifie les médias.

« Nous considérons aujourd’hui plus d’une femme sur trois comme un amplificateur des médias (celles qui partagent et consomment des informations hebdomadaires et partagent et publient des contenus au moins une fois par mois), soit une augmentation de 15 points. Cela signifie qu’ils ne se contentent pas de consommer les nouvelles, mais qu’ils participent activement à la conversation en plus grand nombre. Les femmes partagent des histoires, débattent de sujets et mettent en lumière les questions qui leur tiennent à cœur. »

Les femmes contrôlent $40T (oui, $40 000 000 000 000)

« Construire des marques dans lesquelles les femmes ont confiance – et veulent acheter, travailler pour et s’engager – est un travail difficile, mais les avantages pour les entreprises sont réels. L’an dernier, on estime que les femmes ont contrôlé environ 40 trillions de dollars de dépenses de consommation dans le monde. De plus, les équipes de direction les plus diversifiées étaient plus susceptibles d’afficher une rentabilité supérieure à la moyenne que les entreprises les moins diversifiées (21 %). On ne peut pas se permettre de ralentir maintenant. »

Questions ? Dites-nous !

 

Partagez sur:

Publié par

Freddy Mini

CEO & co-fondateur